Upcoming MatchBig Slam VS Miami Heats/10 mars 2022/New Yorkers Stadium

Adrien et Vivien Devisme, le rugby, une affaire de famille

Visuel Devisme

 

Demain soir, Carcassonne s’apprête à disputer une rencontre historique face au CA Brive. En cas de succès face aux corréziens, l’USC se retrouvera leader du championnat de Pro D2. Ce match aura une saveur toute particulière pour Adrien et Vivien Devisme. Pour la première fois dans leur jeune carrière, les deux « frangins » seront ennemis le temps d’une soirée. Dans la famille Devisme, on ne fait pas les choses à moitié, quitte à s’affronter sur un terrain, autant le faire lors d’un match pour la première place. A cette occasion, nous avons décidé de réaliser, une interview croisée entre les deux frères :

 

1 – Première confrontation en Pro D2, alors vos impressions ?

Adrien Devisme : C’est la première fois qu’on se rencontre, ça ne me met pas plus de pression, au contraire même. Ce sera un grand moment d’émotion et de partage pour nous.

Vivien Devisme : Oui c’est la première fois, ça fait bizarre parce que l’on sera peut-être adversaire, c’est toujours compliqué. Je n’ai pas envie de faire mal à mon frère.

2- Il y aura de l’appréhension ou ce sera un match comme les autres ?

A.D : Ce sera un match comme les autres où il faudra s’engager pour gagner. Personnellement ce sera un grand moment pour moi, il me tarde. Cette confrontation vient récompenser tous les sacrifices que notre famille a dû réaliser pour nous voir aujourd’hui mon frère et moi professionnels.

V.D : Il y aura de l’appréhension si on est tous les deux sur le terrain, je n’ai pas forcément envie de le croiser. Comme je disais sur la question précédente, il y a toujours cette crainte de blesser son frère.

3- Un point fort et un point faible de ton frère ?

A.D : Concernant son point fort, c’est son abnégation, il ne lâche jamais rien. Pour son point faible, je dirais son manque de confiance en lui.

V.D : Adrien est une personne déterminée, il ne lâche jamais rien et donne toujours le meilleur de lui. Concernant son point faible, il a tendance à être trop émotif.

4- Dans la famille on supporte plus l’US Carcassonne ou le CA Brive ?

A.D : Je dirais ni l’un, ni l’autre, nos parents sont avant tout supporters de leurs enfants.

V.D : Ce sera du 50/50, ils voudront que l’on fasse tous les deux un bon match et surtout qu’on ne se blesse pas durant notre confrontation.