Upcoming MatchBig Slam VS Miami Heats/10 mars 2022/New Yorkers Stadium

Retour sur la rencontre Biarritz – USC

USC - BO

 

Ce soir, l’indiscipline et le manque de réalisme dans la finition ont eu raison de l’US Carcassonne. Les audois ont longtemps cru en leur chance de victoire mais le Biarritz Olympique a su faire preuve de réalisme pour s’imposer avec le bonus offensif à la clé.

Zoom sur la rencontre :

Biarritz Olympique 36 – 18 US Carcassonne. Score à la mi-temps  13 – 9. Près de 5000  spectateurs, pelouse en bon état.
Pour le BO 3 essais Hewitt (22′), Singer (70′), Sousa (76′) 3 transformations Lucu (22′, 70′, 76′) et 5 pénalités, Lucu (5′, 18′, 48′, 59′,65′).
Pour l’USC 6 pénalités, Berchesi (8′, 35′, 40′, 45′, 51′, 59′) .

Composition des équipes :

Biarritz Olympique : Synaeghel, Roumieu, Assi, Hewitt, Bastien, Sousa, Manu, Roumat, Lucu, Le Bourhis, Dachardy, Baby, Delai, Bungaroo, Caire, Fortassin, Loustaunau, Guidicelli, Lourdelet, Usarraga, Chambord, Soqeta, Singer

US Carcassonne : Ursache, Bissuel (cap), Natsarashvili – Roidot, Tisseau – Gimeno, Domolailai, Koffi – Raynaud, Berchesi – Marrou, Grammatico – Matthews, Lazzarotto – Caminati. Remplaçants : Sauveterre, Paiva, Guironnet, Tuinukuafe, Domenech, Latorre, Pohe, Bordewie.

L’enjeu :

En ce début de saison, le Biarritz Olympique peine à trouver des automatismes et traîne comme un boulet sa défaite à domicile face à Soyaux-Angoulême. Les Basques ont besoin de points et sont dans l’obligation de s’imposer pour ne pas flirter avec la zone rouge. Malgré quelques difficultés au classement, le BO reste une équipe difficile à manœuvrer dont il faudra se méfier.

L’US Carcassonne, qui reste sur une victoire à domicile face à Soyaux-Angoulême, cours toujours après un premier succès de la saison à l’extérieur. Ce déplacement à Aguilera face à une équipe basque en plein doute peut-être le bon moment pour obtenir une victoire qui mettrait l’USC en haut du classement de Pro D2.

Débrief  :

Avec une pelouse d’Aguilera humide, on aurait pu s’attendre à un match fermé avec beaucoup de fautes de mains mais ce ne fut pas le cas. Nous avons assisté à une partie agréable entre deux équipes joueuses et déterminées à s’imposer. Les trente acteurs rentrent dans cette partie pied au plancher et rapidement Luccu met son équipe sur de bons rails en inscrivant les trois premiers points de son équipe. Berchesi lui emboîte le pas et ouvre le compteur de l’USC (3-3 7′).

Les audois se montrent dangereux en ce début de partie et auraient même pu inscrire un essai si Benoit Lazzorotto n’avait pas laissé échapper le ballon à 5 mètres de la ligne d’en-but. S’en suivra de longues minutes de défi physique entre les avants et à ce jeu, c’est Carcassonne qui va flancher. Kévin Gimeno va écoper d’un carton jaune pour fautes répétées  et laisser son équipe à 14 pendant les dix prochaines minutes.

Biarritz n’en demandait pas tant et sur la pénaltouche suivant le carton, les avants filent à dame pour inscrire le premier essai de la rencontre qui sera transformée par Luccu (12-3 21′). Bien qu’évoluant en infériorité numérique, les audois se révèlent dangereux et parviennent à inscrire six points supplémentaires par l’intermédiaire de Berchesi. Les deux équipes se quittent à la pause sur le score de 12-9, tous les espoirs sont alors permis pour l’USC.

Dès la reprise le chassé croisé des buteurs continue et l’US Carcassonne parvient même à prendre les devants au score à la 56 ème minute, 16-18. S’en suivra le tournant du match pour les audois avec l’indiscipline qui va avoir raison de l’équipe. Suite à un plaquage de Louis Marrou jugé dangereux par l’arbitre, l’USC se retrouve à nouveau en infériorité numérique. Six minutes plus tard, les affaires ne vont pas s’arranger pour Carcassonne puisque Lazzarotto va à son tour écoper d’un carton jaune et laisse ses coéquipiers à treize contre quinze.

Ce cumul de fautes va avoir raison des espoirs « jaune et noir » puisque le Biarritz Olympique ne va pas se faire prier pour inscrire le deuxième essai de la rencontre (29-18 69 ème). L’essai du break pour le BOPB, Carcassonne accuse le coup et cinq minutes après, Biarritz gonfle le score avec l’essai du bonus offensif (36-18 75ème).

L’US Carcassonne repart de ce déplacement sans le moindre point, l’indiscipline aura eu raison des velléités des visiteurs.

Le fait de la partie :

Avec un score de 13-9 à la mi-temps, l’US Carcassonne sent qu’elle a les moyens de réaliser une jolie opération à l’extérieur. Les biarrots tergiversent et ne parviennent pas à destbiliser le défense des audois. En proie au doute, le BO commet de nombreuses fautes et à la 59ème minute de jeu, l’USC prend les devants au score (16-18). S’en suivra le tournant du match avec le carton jaune infligé à Louis Marrou pour plaquage dangereux (60′) puis à Benoit Lazzarotto pour en-avant volontaire (68′). Cette infériorité numérique va coûter cher à Carcassonne puisque l’équipe va encaisser 22 points en 20 minutes et laisser s’envoler tout espoir de victoire à l’extérieur.

Bilan :

Avec cette victoire bonifiée, les biarrots se donnent de l’air au classement. Sans produire un jeu flamboyant Biarritz réalise une belle opération comptable puisqu’ils occupent désormais la 8ème place au championnat avec 15 points. Longtemps en difficulté, les basques doivent leur salut à l’indiscipline des visiteurs.

Carcassonne a crânement joué sa chance à l’extérieur et quand on voit le score à la 60 ème minute de jeu, on peut nourrir de nombreux regrets. Le haut-niveau se joue sur de petits détails et nul doute que le manque de discipline des audois en fin de partie a lourdement handicapé l’US Carcassonne dans sa quête d’une première victoire de la saison à l’extérieur.

Désormais il faut se concentrer sur la rencontre de vendredi face Aurillac, actuel co-leader du championnat. Une match qui s’annonce intense et sur lequel il faudra répondre présent dans le défi physique si l’USC souhaite conserver son invincibilité à Domec.

Le mot du coach :

Nicolas Nadau : « On a entrevu la victoire ce soir. A 18-16 pour nous, je pensais que mon équipe allait prendre l’ascendant psychologique dans cette partie et que le Biarritz Olympique allait lâcher prise. Ils sont souvent en difficultés dans ces moments là et quand on regarde le score final, forcément que c’est une déception pour nous. «