Upcoming MatchBig Slam VS Miami Heats/10 mars 2022/New Yorkers Stadium

Une victoire au bout du suspense

 

Contraints de devoir s’imposer à domicile, après deux revers consécutifs à l’extérieur, les Carcassonnais ont eu du mal à venir à bout d’une vaillante équipe de Bourgoin-Jallieu, loin d’être venue en victime expiatoire malgré son rang au classement.
Sous un temps nuageux et (très) frais, les joueurs de la Cité ont quand même pu compter sur la présence et le soutien de nombreuses femmes en tribune, accueillies par une distribution de roses à l’entrée du stade, en l’honneur de la Journée Internationale des Droits de la Femme (samedi 7 mars dernier).
Une victoire donc au finish (25-23) mais ô combien importante pour les têtes. La tâche s’annonçait d’autant plus ardue que l’équipe berjallienne ne réussissait guère à nos « Jaune et Noir », ces derniers ne les ayant jamais battu à domicile, signant donc une première victoire historique dans leur antre de Domec. Ce succès permet aux Carcassonnais de distancer le peloton de queue et de pouvoir envisager plus sereinement les prochaines échéances. Retour sur une  rencontre longtemps indécise.

Que dire du début de match ? A peine le coup d’envoi donné, que les Berjalliens filaient à l’essai au bout d’1,30 minutes de jeu par l’intermédiaire de Janaudy (transformé par Bosviel) suite à une mauvaise réception sur une chandelle … Le CSBJ menait donc 0-7. Il fallait donc se ressaisir au plus vite pour les Carcassonnais sous peine de vivre un véritable calvaire à domicile. Bosch remettait les siens sur pied grâce à son exercice préféré, les pénalités (3-7 – 5′) pour recoller légèrement au score. Les « Jaune et Noir » étaient alors plus entreprenants et mettaient la pression sur la défense iséroise pour prendre les devants dans cette rencontre malgré l’entame compliquée. Mais les avants butaient sur une très bonne défenses des Grenats et ne parvenaient pas à aplatir la gonfle dans l’en-but adverse, malgré quelques percées qui auraient mérité meilleur sort. Bosch se chargeait donc de transformer une seconde pénalité pour permettre aux siens de recoller (6-7′ – 21′). Et c’est à la demi-heure de jeu que les USCéistes parvenaient enfin à franchir la muraille adverse pour inscrire un premier essai par Carol Raynaud, faisant suite à plusieurs phases de jeu au ras, essai transformé par Gilles Bosch (13-7 – 33′). Les Audois prenaient, à ce moment là, la première fois les devants au score.

Les cinq dernières minutes de cette première période s’avéraient beaucoup plus intenses, avec beaucoup de rythme, Carcassonne voulant surfer sur la dynamique de l’essai inscrit pour enfoncer un peu plus le CSBJ. Bosch, inspiré au cours de cette rencontre, claquait un drop (16-7 – 37′) et une troisième pénalité (19-7 – 39′). Bosviel réduisait pour sa part l’écart au pied à la sirène, et l’USC rentrait aux vestiaires à la pause avec un matelas confortable (19-10 – 40′).

Mi-temps : USC 19 – 10 CSBJ

La seconde période débutait sur un faux rythme, les « Jaune et Noir » voulant peut être trop gérer leur avantage au score et les Berjalliens se montrant trop timides malgré leur retard au tableau d’affichage. Mais dix minutes après le retour des joueurs sur le terrain, le CSBJ s’en allait inscrire un deuxième essai par Bouet (transformé par Bosviel) pour revenir à deux unités de leurs hôtes (19-17 – 49′). Un début de seconde mi-temps identique à la première, et le doute s’installait dans les têtes audoises. Heureusement, Bosch réussissait une nouvelle pénalité pour redonner un peu plus d’ampleur au score (22-17 – 59′) et permettre aux siens de souffler (un peu). Mais, tendus par le score et la pression exercée par le CSBJ pour prendre les devants, les Carcassonnais se mettaient encore à la faute, une première fois pour permettre aux « Bleu et Grenat » de recoller au score (22-20 – 65′), puis une seconde pour reprendre l’avantage au tableau d’affichage à quelques minutes du coup de sifflet final (22-23 – 72′).
Les « Jaune et Noir » avaient laissé passer la victoire pensait-on … Mais ces derniers mettaient leurs dernières forces dans la bataille pour empocher les quatre points de la victoire et ne pas subir une troisième défaite de rang. Une ultime pénalité de Bosch récompensait la hargne et la pugnacité des joueurs du trio Gajan-Guicherd-Jaffres pour reprendre les commandes du match (25-23 – 75′).
Les cinq dernières minutes de la rencontre s’avéraient stressantes, aussi bien pour le corps managériale que pour les spectateurs et spectatrices (venues en nombre) présents dans les travées du stade Domec. Mais l’USC, ne laissait pas filer cet avantage au score grâce à une défense de fer dans les derniers instants, et pouvait respirer lorsque l’arbitre mit fin à la rencontre.

Un score étriqué donc mais une victoire à l’arrachée qui fait du bien après deux revers de suite, la victoire n’en est que plus belle. A noter l’énorme performance de Gilles Bosch (comme de coutume) avec un 100% au pied et 20 points inscrits à lui seul, l’excellent match de Luc Bissuel (élu homme du match à l’issu de la rencontre), comme Tuilagi, Koffi et les autres, et la réaction des joueurs qui ont, malgré une entame compliquée et une fin de match stressante, su faire preuve d’abnégation et n’ont jamais baissé les bras pour empocher la victoire.

Les Carcassonnais terminent donc ce bloc de 5 matchs en beauté et vont pouvoir se reposer le temps d’un week-end avant un déplacement compliqué à Agen le samedi 28 mars prochain. (18h30)
 
Retrouvez :
– les photos du match
– la feuille de match (lnr)
– les réactions d’après match (USCTV)