RCNM – USC : l’avant-match

Avant-match RCNM-USC

Crédit photo : Serge Gonzalez

 

A l’occasion de la 6ème journée de Pro D2, l’US Carcassonne se déplace à Narbonne pour un Classic’Aude de tous les dangers. En 14 confrontations entre les deux formations audoises en Pro D2, rarement l’enjeu n’a paru si important. Même si la saison est encore longue et que de nombreux points sont encore à distribuer, malheur au perdant. Carcassonne et Narbonne, respectivement avant-dernier et dernier, vont s’affronter tout en sachant que le vaincu de cette rencontre se retrouvera lanterne rouge du championnat. Au-delà du derby, il est avant tout question d’un match de la peur dans lequel l’US Carcassonne va tout faire pour s’imposer chez son meilleur ennemie.

Les narbonnais, qui courent toujours après un premier succès cette saison, devront avoir les épaules solides pour ne pas céder sous la pression. Christian Labit, dont on connaît sa capacité à sublimer  ses joueurs lors de grands événements, n’aura qu’une seule idée en tête, triompher coûte que coûte. C’est donc avec le couteau entre les dents que le RCNM va aborder cette partie. Malgré son statut de dernier du championnat, Narbonne compte dans ses rangs un groupe de qualité et de nombreuses individualités capables de faire basculer le cours du match à eux-seuls.

Côté Carcassonne, la donne est simple ; victoire impérative sous peine de terminer ce premier bloc de la saison à la dernière place du championnat. Les audois, qui restent sur trois revers consécutifs, auront à coeur de se racheter au Parc des Sports et de l’Amitié. L’USC, dont les statistiques ne plaident pas en sa faveur (14 confrontations, 9 victoires pour le RCNM contre 5 pour l’USC), devra réaliser un match abouti pour s’imposer loin de ses bases. Il faut s’attendre à un derby disputé entre deux formations qui n’ont pas l’intention de laisser filer ce 15ème Classic’Aude de l’ère Pro D2. Mathieu Cidre et Nicolas Nadau l’ont affirmé en conférence de presse ce matin  » Nos gars sont prêts à en découdre sur le terrain, on se déplace à Narbonne avec la ferme intention de nous imposer ! »